The INEE website has moved to inee.org. You are currently viewing the static archive of the former INEE website, established in May 2019.

Promoting access to quality, safe, and relevant education for all persons affected by crisis

Consultation mondiale sur l’éducation en situations d’urgence (14-26 mai 2015)

Ajoutez votre voix à la consultation mondiale!

Entre le 14 et le 26 mai 2015, toutes les personnes intérressées sont invitées à participer à cette consultation très importante sur comment améliorer le soutien et le financement de l'éducation en situations d'urgence.

Participez en laissant un commentaire ci-dessous

Contexte de la consultation


The Overseas Development Institute (ODI) a rédigé un document sur les problèmes de l'éducation en situations d'urgence qui influencera les discussions du Sommet d'Oslo sur l'éducation pour le développement les 6 et 7 juillet.  Ce document expose les défis de l'éducation en situations d'urgence et des crises prolongées, il explore le système actuel d'intervention d'urgence et pose des questions clés pour renseigner une variété de solutions envisageables qui seront proposées dans le document final. Ce document donne l'aperçu d'une proposition de projet pour créer une platforme "commune" ou "de rapprochement" pour l'éducation et les crises. Cette plateforme servirait à identifier et agir en réponse aux dysfonctionnements dans la structure de l'aide aux niveaux nationaux et internationaux. Ceci comprendrait: 

  • Travailler entre les acteurs et les contextes humanitaires et de développement
  • Se mettre d'accord et agir en fonction d'un ensemble de principes communs
  • Etablir un fond mondial ou financer des installations pour l'éducation en temps de crise
  • Etablir une approche commune des évaluations des besoins et de la programmation en éducation
  • Inclure un système de collecte des données et d'analyse
  • Mettre en place certaines des approches mentionnées ci-dessus uniquement dans quelques situations de crises pour commencer
  • Oeuvrer en faveur du plaidoyer et de la gestion grâce à un groupe "de haut niveau" ou "de champions"

Etant donné qu'il y a beaucoup de questions sur le fonctionnement d'une plateforme sur l'éducation et les crises, nous vous invitions à bien prendre connaissance du document ODI et de répondre aux questions suivantes dans le forum de discussion. Pour plus de cohérence, veuillez citer les questions auxquelles vous répondez au début de votre commentaire. Vous pouvez laisser autant de commentaires que vous le souhaitez et pouvez répondre directement aux commentaires des autres.
 

Questions pour la discussion

 

Le défi- Il y a un grand nombre de "défis" impliquant différents problèmes selon le type de crise et son échelle ainsi que des impacts comme la déscolarisation à long terme ou court terme mais avec une plus grande perturbation, la mauvaise qualité de l'enseignement et de l'apprentissage, les nuisances aux enseignants ou les dégats causés sur les infrastructures. De plus, il y a des lacunes importantes au niveau du budget disponible et des impacts économiques qui font qu'il manque beaucoup de soutien envers l'éducation dans des contextes de crise.

Question 1:  Quel défi, ou quel aspect du défi, a besoin de plus d'attention de la part des acteurs politiques de haut niveau lors du Sommet d'Oslo et après?
 

Architecture/structure - La structure de l'aide et de l'intervention pour l'éducation en situations d'urgence n'est pas adéquate. Il y a des problèmes liés à la division entre l'humanitaire et le développement, des mises en oeuvre d'actions qui ne sont pas claires, parfois un manque de partenaires capables pour atteindre les objectifs, des lacunes en terme d'évaluation et de programmation, une collecte de données et d'analyse limitée et souvent, un manque de fonds pour pouvoir répondre plus amplement aux besoins en éducation.

Question 2:  Quels sont les 2-3 principaux défis en terme de la structure d'intervention vers lesquels nous devrions nous tourner pour garantir qu'une éducation de meilleure qualité soit mise à disposition de tous les enfants et jeunes vivants dans des contextes de crise?

Solutions - Un nombre de solutions font l'objet de discussions afin de combler les lacunes en terme de structure humanitaire et de développement.

Question 3:  Est-ce qu'un ensemble de principes sur lesquels se seront accordés les politiques de haut niveau peut changer les choses? Comment pourraient il être utilisé pour rendre d'avantage responsables les gouvernements, les agences des Nations unies et les autres partenaires?
 

Question 4:  Que faudrait-il faire pour garantir que des financements supplémentaires soit disponibles pour soutenir l'éducation et les crises? Est-ce une bonne idée de créer un fond mondial ou un mécanisme de financement pour l'éducation et les crises? Si oui, comment cela devrait il être organisé et utilisé? 

  1. Dans quels types de crises?
  2. Sous quel genre de délai?
  3. Qui serait à la tête des demandes? (une organisation, un groupe de coordination, etc?)
  4. Qui serait éligible à recevoir des fonds?
  5. Qui devrait être impliqué (i) au niveau national et (ii) pour la gouvernance mondiale?
  6. Comment est-ce qu'un nouveau fond pourrait intéragir avec la structure actuelle?
  7. Autres suggestions

Question 5:  Comment pourrions nous améliorer le fonctionnement et la capacité de la structure actuelle, comme décrite au dessus, de quelles manières? Quels changements clés le pourraient:

  1. Relier la coordination humanitaire et celle du développement
  2. Amener à une meilleure intervention lors de crise régionale, en particulier pour les réfugiés
  3. Augmenter le nombre de partenaires capables de fournir des résultats
  4. Avancer la programmation et le coût de l'intervention et de la transition
  5. Renforcer la gestion de l'information/ suivi et rédaction de rapports
  6. Continuer à évoquer les problèmes mentionnés dans les questions 2 ou 3 au dessus e

 

Pour plus d'informations sur cette consultation, ceuillez vous rendre sur la page de la Consultation mondiale.

Pour d'autres questions, veuillez contacter [email protected].